Exercice dans le cadre d'un traitement contre le cancer – Harvard Health Blog

Dans un premier temps, une organisation nationale du cancer a publié des directives formelles recommandant l'exercice dans le cadre du traitement du cancer, pour tous les patients atteints de cancer. La Clinical Oncology Society of Australia ( COSA ) est très claire sur la directive. Ses recommandations sont les suivantes:

  • L'exercice devrait faire partie intégrante de la pratique courante dans le traitement du cancer et être considéré comme un traitement d'appoint qui aide à contrer les effets néfastes du cancer et de son traitement.
  • Tous les membres de l'équipe multidisciplinaire de lutte contre le cancer devraient promouvoir l'activité physique et aider leurs patients à se conformer aux lignes directrices sur l'exercice.
  • Les meilleures pratiques en matière de traitement du cancer devraient inclure le renvoi à un physiologiste de l'exercice accrédité et / ou un physiothérapeute ayant de l'expérience dans les soins contre le cancer.

Auteur principal de la déclaration, chercheur clinique et physiologiste de l 'exercice, et président du comité des lignes directrices de l' Exercice Cancer du COSA, Dr. Prue Cormie est également très claire dans sa déclaration à la presse:

"Si nous pouvions transformer les bienfaits de l'exercice en pilule, cela serait exigé par les patients, prescrit par tous les spécialistes du cancer et subventionné par le gouvernement. Ce serait perçu comme une percée majeure dans le traitement du cancer. "

Les preuves sur les bienfaits de l'exercice pendant le traitement du cancer

Au sujet des recherches soutenant les lignes directrices audacieuses, le Dr Cormie déclare: «le niveau de preuve est vraiment indiscutable et la rétention de l'exercice chez les patients est probablement nuisible.»

Elle a raison. Il existe des centaines d'études montrant les avantages réels et tangibles de l'exercice pour les patients atteints d'une variété de différents cancers et à différents stades.

L'exercice spécifiquement comme thérapie supplémentaire pour les patients subissant un traitement contre le cancer a été bien étudié et associé à de nombreux avantages. Dans une analyse de 61 essais cliniques de femmes avec tous les stades du cancer du sein, ceux qui ont subi un programme d'exercice pendant le traitement avaient significativement amélioré la qualité de vie, la forme physique, l'énergie et la force. , la dépression, et l'indice de masse corporelle et le tour de taille inférieurs par rapport aux groupes de soins réguliers. Dans une autre analyse majeure de 28 essais impliquant plus de 1000 participants atteints de cancers avancés (leucémie, lymphome, myélome multiple, poumon, sein, GI et prostate), un programme d'exercices a été associé à une amélioration significative de la fonction physique, du niveau d'énergie et du poids. / IMC, fonction psychosociale, qualité du sommeil et qualité de vie globale.

Lire Aussi :   Les biomarqueurs relient la fatigue au cancer, Parkinson

Prescription du COSA pour l'exercice pendant le traitement du cancer

La déclaration du COSA conseille que les personnes atteintes de cancer devraient:

Évitez l'inactivité et soyez aussi actif physiquement que possible, dans le but de:

  • au moins 150 minutes d'exercice aérobique d'intensité modérée ou 75 minutes d'intensité vigoureuse (p. Ex., Marche, jogging, cyclisme, natation) chaque semaine; et
  • deux à trois séances d'exercices de résistance (par exemple, soulever des poids) chaque semaine impliquant des exercices d'intensité modérée à vigoureuse ciblant les principaux groupes musculaires.

Leur équipe de soins devrait:

  • adapter les recommandations de l'exercice aux capacités de l'individu, à la trajectoire prévue de la maladie et à l'état de santé
  • consulter des physiologistes de l'exercice et des physiothérapeutes accrédités comme professionnels de la santé les plus appropriés pour prescrire et offrir des programmes d'exercices aux personnes atteintes de cancer
  • promouvoir ces recommandations tout au long du traitement

Trouver un moyen d'inclure l'exercice dans le traitement du cancer

Plus de recherche nous aidera à comprendre exactement combien l'exercice est optimal pour les personnes atteintes de certains cancers. Pour l'instant, la prescription d'exercices du COSA se traduit par environ 21 minutes par jour d'exercice, plus quelques séances de musculation par semaine.

J'ai demandé à Eileen Wyner, infirmière praticienne expérimentée et survivante du cancer, ce qu'elle pensait de ces directives, et elle était catégorique dans son enthousiasme: «Je pense que c'est une excellente idée.» Bien qu'elle ait quatre ans de rémission, elle se souvient ses traitements de chimiothérapie bien. "J'étais en très bonne forme physique quand je suis tombé malade, mais je suis devenu faible rapidement. Je marchais dans les couloirs de l'hôpital avec ma tige de perfusion quand je le pouvais, parce que je savais, en tant que prestataire de soins, à quel point il était important de rester aussi actif que possible. Wyner pense que cela aurait pu lui être utile: «À un moment donné, après que mes traitements de chimiothérapie aient pris fin, je me suis dit que je ne pouvais rien faire pour mes bras. était à la maison et j'ai décidé de sortir quelque chose d'un placard inférieur dans ma cuisine. C'était si choquant pour moi quand j'ai réalisé que je ne pouvais pas me lever. Pour la vie de moi, je ne pouvais pas pousser ou me retirer de ce plancher. Je n'arrivais pas à avoir un téléphone, une fenêtre … J'étais coincée là. J'ai réalisé à quel point j'étais faible, à quel point mes bras étaient faibles … J'ai de la chance que quelqu'un puisse m'aider, sinon j'aurais eu de gros problèmes. "

Lire Aussi :   Comme décrit ci-dessus, les termes de sécurité précités pour le calendrier des blogs sont les suivants:

Qu'est-ce que vous pouvez faire

Si vous êtes traité pour un cancer, les recommandations d'exercices peuvent certainement sembler accablantes, mais il est important de se rappeler que l'idée est d'individualiser le plan d'activité. Wyner suggère un peu étirement et renforcement de la classe pendant les perfusions de chimiothérapie. "Nous étions là tout le temps de toute façon, pourquoi ne pas faire quelque chose de formel tout de suite? Cela pourrait être quelque chose de basique et facile, modifié pour l'endroit où les patients sont. Cela pourrait vraiment aider les gens. "

L'idée est que les patients fassent ce qu'ils peuvent gérer, car ils en tireront les avantages, du conditionnement au bien-être émotionnel en passant par la prévention des rechutes.

Sources

Revue systématique et méta-analyse de l'innocuité, de la faisabilité et de l'effet de l'exercice chez les femmes atteintes d'un cancer du sein de stade II + . Archives de médecine physique et de réadaptation mai 2018.

L'efficacité des interventions d'exercice chez les patients atteints de cancer avancé: Une revue systématique . Archives de médecine physique et de réadaptation mai 2018.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*