La caféine provoque-t-elle la déshydratation?

        

 La caféine provoque-t-elle la déshydratation "title =" La caféine provoque-t-elle la déshydratation "/></div><p>        </p><p>On a longtemps dit aux gens que la caféine était un diurétique.</p><p>Pour certains, cela se traduit par un conseil visant à éviter ou à retirer les boissons contenant de la caféine du régime alimentaire des personnes menacées de déshydratation ou pendant les périodes de forte chaleur estivale.</p><p>Bien que ce soit peut-être bien intentionné, ce conseil est erroné.</p><p> </p><p> </p><p>Par définition, un diurétique est un produit qui augmente la production d’urine par le corps. Par conséquent, l'eau ou toute boisson consommée en grande quantité est un diurétique.</p><p>Il est important de noter que le fait d'uriner davantage ne mène pas nécessairement à la déshydratation (perte excessive d'eau corporelle).</p><p>Boire simultanément, le corps absorbe des liquides (en évitant la déshydratation) et déclenche la production d'urine.</p><p>En fonction des pertes d'urine survenant après la consommation d'alcool, une boisson peut être décrite avec plus de précision comme un «mauvais hydratant» si de grandes pertes de liquide en résultent.</p><p>La caféine est un diurétique faible et la tolérance à cet effet est acquise rapidement (en quatre à cinq jours) avec un apport régulier en caféine. Ce qui est un peu inquiétant, c’est que cela est connu depuis presque 100 ans!</p><p>En 1928, une étude portant sur trois personnes a montré que, lorsque les participants ne consommaient pas de caféine pendant plus de deux mois, une dose aussi faible qu'un demi-milligramme par kilogramme de masse corporelle (environ la quantité dans une demi-tasse de café) causait une Augmentation «notable» de la perte d'urine.</p><div style=
Lire Aussi :  Remèdes naturels de bricolage pour la douleur de la jambe

Cependant, une consommation régulière de caféine (pendant quatre à cinq jours) créait une tolérance à l'effet diurétique, de sorte qu'il fallait plus d'un milligramme par kilogramme de masse corporelle (une tasse de café) avant qu'un effet soit détecté. Cela suggère que la consommation régulière de boissons caféinées ne conduirait pas à une déshydratation chronique.

Alors que l'étude présentait des limites évidentes en matière de taille d'échantillon, une enquête utilisant des méthodes de recherche et des analyses contemporaines a confirmé ces résultats il y a plus d'une décennie.

Dans cette étude, 59 personnes en bonne santé ont été suivies pendant 11 jours. L'enquête visait à déterminer si la consommation de caféine avait entraîné une perte de liquide ou une déshydratation.

Initialement, la consommation de caféine de chaque participant était stabilisée pendant six jours à 3 mg par kilogramme de masse corporelle (environ deux à trois tasses de café par jour).

Après cette période, la consommation de caféine a été manipulée pendant cinq jours à une dose nulle, faible (une tasse) ou modérée (deux tasses).

Les chercheurs ont surveillé une myriade de mesures d'hydratation telles que la production d'urine et la coloration. Presque chaque mesure d'hydratation que nous utilisons actuellement pour contrôler l'équilibre hydrique n'a pas été influencée par la consommation régulière de caféine.

En science de l'hydratation, l'effet de toute boisson sur les liquides dans le corps est jugé par l'équilibre entre la quantité de volume consommée par le corps, quel que soit le volume consommé.

Récemment, la création d'un «indice d'hydratation des boissons» a été établie pour décrire la capacité de rétention de liquides de différentes boissons en normalisant les valeurs par rapport à l'eau plate.

Lire Aussi :  La médecine du futur contre l'infection et l'inflammation?

Encore une fois, l'indice d'hydratation des boissons montre que les boissons contenant de la caféine couramment consommées, telles que le café, le thé et le cola, ont une capacité de rétention d'eau similaire à l'eau ou aux boissons pour sportifs à usage commercial.

L'un des points forts de l'indice d'hydratation des boissons est qu'il reconnaît que toutes les boissons contribuent à l'apport total en liquides (certaines étant plus efficaces que d'autres).

En conseillant aux personnes de ne pas consommer de boissons qu'elles apprécient (uniquement parce qu'elles contiennent de la caféine), elles ne peuvent pas remplacer automatiquement les boissons, ce qui entraîne une réduction de la consommation totale de liquides.

Les preuves établissant un lien entre un mauvais état d'hydratation et une santé médiocre (en particulier chez les groupes vulnérables) sont bien établies. La déshydratation peut entraîner des perturbations de l'humeur, des fonctions cérébrales et cardiaques et constitue également un indicateur d'aggravation du pronostic chez les patients âgés hospitalisés.

Ainsi, alors que certaines boissons contenant de la caféine, telles que le cola et les boissons énergisantes, ont des conséquences sur la santé, telles que des taux élevés de sucre, en termes d’optimisation de l’équilibre hydrique, il n’est pas nécessaire de se préoccuper de la caféine.

 

 

        

Source

Tags: